19 décembre 2018

Comment réduire l’isolement des personnes âgées grâce aux nouvelles technologies ?

Si la solitude touche un Français sur huit, la part des plus de 60 ans concernés par l’isolement est plus importante encore. Un quart des séniors se trouvait en situation d’isolement en 2017. Ce phénomène est la plupart du temps lié à une perte d’autonomie ou encore à l’éloignement de la famille. Or, le sentiment de solitude peut affecter la santé physique comme psychologique des individus. Ainsi, les nouvelles technologies s’invitent dans le quotidien des personnes âgées afin de maintenir, voire de construire, des liens.


Les différentes facettes de l’isolement

En 2017, Les Petits Frères des Pauvres ont mené, avec le CSA, une étude sur l’isolement des personnes âgées de plus de 60 ans. L’isolement peut toucher les réseaux de sociabilité de l’individu, c’est-à-dire son cercle familial, amical, associatif ou encore son cercle de voisinage. L’étude montrait ainsi que 300 000 Français de plus de 60 ans se trouvaient en situation de “mort sociale” en 2017. Cette expression signifie que les individus en question n’interagissent quasiment jamais avec d’autres personnes.

Dans un second temps, l’isolement peut également revêtir un aspect qualitatif. C’est le cas, par exemple, lorsque les personnes âgées n’ont personne avec qui discuter de sujets considérés comme personnels.

Près d’un tiers des personnes âgées de 60 ans et plus sont également en situation d’exclusion numérique, et n’utilisent jamais Internet, outil aujourd’hui essentiel dans les échanges sociaux. Cette fracture numérique ne fait donc qu’aggraver l’isolement que connaissent les seniors. C’est pourquoi les nouvelles technologies travaillent à pallier cet isolement.

 

Réduire l’isolement grâce aux technologies : un enjeu actuel

Les technologies numériques se développent et sont de plus en plus innovantes, notamment en matière de santé, d’accompagnement et de maintien à domicile.

Ainsi, Facilien accompagne les professionnels de la Silver Economie dans la mise en place de solutions digitales qui permettent de proposer des services et de réduire l’isolement social des personnes âgées. Ces plateformes permettent de faciliter les échanges avec la famille, les aidants, ou encore les professionnels du médical. Elles proposent également souvent des jeux et un accès simplifié et sécurisé à Internet.

Dans une perspective encore plus avancée, des robots sont en cours de développement, au Japon notamment. Leur rôle est ainsi de tenir compagnie à la personne, ou tout simplement de s’assurer chaque matin que tout est en ordre.

Le véritable enjeu de la lutte contre l’isolement par les technologies réside dans la capacité à mettre au point l’outil numérique le plus adapté possible. En effet, la majorité des séniors n’utilisent que sommairement ces nouveaux outils ; il faut donc prendre en compte cet usage afin de produire des solutions ergonomiques et pertinentes.

En plus de maintenir un contact entre la personne âgée et son entourage, ces technologies peuvent aussi aider à suivre et surveiller la santé de la personne. En témoignent le projet E-Nutriv dont nous avons parlé la semaine dernière sur le blog, ou encore l’initiative “La santé en mouvements” de l’Eurométropole de Strasbourg, sélectionnée cette année par le programme TIGA .

 

Partager l'article
Facilien, Internet facile, Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *