12 décembre 2018

E-Nutriv, un allié de taille dans la lutte contre la dénutrition des personnes âgées

En 2017, la dénutrition touchait plus de 2 millions de Français ; 60% des cas traités concernaient des séniors. Avec l’âge, le manque d’activité physique réduit la sensation de faim et la satiété arrive plus rapidement ; les personnes âgées tendent donc à sauter des repas, ou à moins manger. La détérioration du goût, les troubles moteurs ou encore certaines maladies neurodégénératives aggravent ce constat et font de la dénutrition un véritable danger pour les séniors.

la dénutrition évitée grâce à E-Nutriv

La dénutrition : un enjeu sanitaire et social

On définit la dénutrition comme une diminution des apports nutritionnels par rapport aux besoins de l’organisme. Elle entraîne des carences qui peuvent affecter la santé de manière plus ou moins grave : perte de poids, pertes musculaires, fatigue, risque accru d’infections … Les symptômes de la dénutrition sont nombreux et néfastes pour la santé, au niveau psychologique comme physique.

APAMAD, association du Réseau APA, a donc décidé d’intervenir afin de lutter contre ce phénomène.

 

E-Nutriv : quand le numérique prévient la dénutrition

Le projet E-Nutriv a pour objectif de repérer les cas de dénutrition chez les personnes âgées et d’alerter leurs proches afin d’assurer un suivi minutieux de la situation. À l’aide d’objets connectés (notamment un coussin peseur et une tablette connectée), le programme pourra surveiller le poids de la personne et émettre une alerte en cas de diminution de celui-ci.

L’alerte sera ensuite envoyée aux proches du sénior mais également à son entourage médical, afin d’agir le plus rapidement et le plus efficacement possible avant que le problème n’empire.

Le programme est, pour le moment, dans sa phase expérimentale : pour cette première “phase”, qui démarre en novembre, il est mis en place auprès d’un peu plus de 1 000 Alsaciens de 70 ans et plus. Ces séniors vivent à domicile et sont autonomes, ou très peu dépendants. Le projet E-Nutriv s’inscrit dans une démarche de plus en plus actuelle qui est de mettre le numérique au service du médico-social.

 

Des acteurs et partenaires impliqués dans le bien-vieillir et le médico-social

Tous les acteurs à l’oeuvre dans ce projet présentent des expertises qui, combinées, laissent espérer un grand succès pour ce programme expérimental.

Le Réseau APA regroupe plusieurs associations oeuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Basées dans le Haut-Rhin, elles proposent des services d’aide et d’accompagnement à la personne. APAMAD, association du Réseau APA et initiateur d’E-Nutriv, est spécialisé dans l’aide et les soins à domicile dans le département du Haut-Rhin.

L’Université de Haute-Alsace est également un acteur de taille dans ce projet puisqu’elle met au point, dans deux de ses laboratoires, le coussin peseur évoqué précédemment. Ce matériel sera installé chez les bénéficiaires par Domtech, une start-up spécialisée dans la domotique et la téléassistance.

Le GIES (Groupement informatique de l’économie sociale) intervient aussi dans le programme en tant qu’expert et conseiller, et PRIeSM (Plateforme Régionale d’Innovation en e-Santé Mutualisée) sera en charge de la collecte des données.

Facilien a été sélectionné pour prendre part à ce programme et mettre en place une plateforme d’entraide facilitant les échanges entre la personne en situation de dénutrition, ses proches et les professionnels du service à la personne. Le dispositif permettra aux communautés ainsi créées de mettre en commun leurs informations et mettre en place les possibles solutions pour lutter contre cette dénutrition.

Partager l'article
Actualités, Domotique, Facilien, Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *