1 avril 2022

e-bénévolat : de quoi s’agit-il ?

En France, nous comptons actuellement 18 millions de bénévoles*. Ils donnent de leur temps notamment dans les domaines de l’aide à la personne, de l’accompagnement sportif ou numérique. Leurs missions sont variées et ont comme point commun la solidarité.

Préambule

Le bénévolat

En 1989, le Conseil économique social et environnemental a défini « le bénévole comme celui qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ».

Ses principes fondamentaux

Le bénévolat en quelques mots

« Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours » Napoléon Bonaparte.

Virage vers le e-bénévolat

Ce qui a changé avec la crise sanitaire

La Covid-19 a exposé la vulnérabilité de notre société et plus particulièrement l’isolement vécu par les personnes âgées. Mais, dans toute l’Europe on note un élan de solidarité ! En France, la plateforme Tous Bénévoles a vu son nombre d’inscrits doubler en 2020, soit 40 000 nouveaux bénévoles. Ces volontaires ont des profils variés et apportent notamment de l’aide aux personnes âgées ou handicapées, aux migrants, aux élèves, mais aussi dans les banques alimentaires.

De plus, les confinements et l’application des gestes barrières, ont été des facteurs déclencheurs pour repenser et adapter les missions des bénévoles à ce contexte sanitaire.

Le e-bénévolat

Le numérique, déjà bien présent dans nos vies, a gagné du terrain chez les irréductibles gaulois qui ne souhaitaient pas y faire appel. La communication à distance afin de maintenir le lien social, par écrit comme en visio-conférence, est en effet devenue une nécessité pour se préserver (moralement et physiquement) et rassurer son entourage.

Aussi, l’e-bénévolat est une nouvelle façon pour les particuliers de s’engager auprès d’une structure. Sa particularité est donc que les bénévoles mènent des actions via Internet et des outils numériques dédiés. Ces supports ont été développés pour épauler les bénévoles afin qu’ils puissent poursuivre leurs missions.

Une nouvelle forme de lien d’entraide est ainsi née avec le numérique au service de l’humain.

Cas d’usage

En 2020, Facilien a apporté son analyse et ses compétences organisationnelles afin de permettre la numérisation d’un plan d’action important, et quasi annuel, au Réseau APA : le plan canicule (voir les détails dans l’article Numérisation du Plan Canicule pour le Réseau APA).

En effet, au plus fort de la pandémie, l’organisation historique qui rassemblait les bénévoles dans une salle pour réaliser les appels de veille sanitaire, n’était pas envisageable pour la sécurité des bénévoles comme des salariés chargés de l’encadrement. Ainsi, Facilien a initié un nouveau procédé avec :

  • la formation à distance des bénévoles,
  • la saisie au format numérique des appels,
  • le déclenchement des alertes, quand l’état de santé des bénéficiaires était préoccupant, via la plateforme collaborative APALIEN,
  • l’export instantané de rapports statistiques.

De même, en 2021, du Plan Canicule au Projet SEREN-été : il n’y a qu’un pas pour Facilien Notre équipe a répliqué et adapté, sans délai, l’outil numérique d’un projet à un autre, permettant :

  • un gain de temps précieux en période estivale où le nombre de salariés est restreint,
  • une facilité de déploiement auprès des bénévoles car déjà formés au dispositif numérique,
  • à l’ensemble des acteurs d’aborder cette nouvelle mission en étant serein et en confiance.

Retrouvez tous les détails de ces actions dans le dossier de presse : outil de gestion de crise par Facilien

*Source : www.lecese.fr

Partager l'article
Actualités, Economie Sociale et Solidaire, Facilien, Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *