8 septembre 2015

Interview de Danièle Meneux, infirmière coordinatrice ABRAPA utilisatrice de Facilien

Il y a peu nous vous présentions Jean-Paul et Robert, utilisateurs de Facilien qui se rencontraient pour la seconde fois en 2 ans lors d’un déjeuner organisé par l’ABRAPA et Facilien. Au coeur de ce duo, on trouve une troisième personne : Mme Danièle Meneux, que nous souhaitons vous présenter davantage aujourd’hui.

Danièle Meneux est infirmière coordinatrice à l’ABRAPA depuis 6 ans au Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) de Schirmeck. C’est d’ailleurs dans le cadre de son travail que Danièle a découvert Facilien, il y a 2 ans.

Merci à Danièle qui a eu l’amabilité de répondre à nos questions et partager avec nous son quotidien d’infirmière coordinatrice.

Danièle Meneux

Danièle, en tant qu’infirmière coordinatrice dans un SSIAD de l’ABRAPA, vos journées doivent être bien chargées. Pouvez-vous nous décrire les tâches courantes que comprend votre métier ?

En effet, je gère une équipe de 10 aides soignants (8 Equivalent Temps Plein) au sein du SSIAD de Schirmeck, ce qui comprend la gestion du planning du personnel ainsi que la gestion de la « tournée des patients ». Rien que chaque matinée, notre service effectue 6 à 7 tournées permettant chacune de visiter 6 à 7 patients. Le service dont j’ai la charge compte 39 lits (chiffre pouvant légèrement varier en fonction des périodes).

Tous ces patients comptent sur nous et il est donc impératif qu’une bonne gestion du planning de leurs visites soit assurée. 

J’assure également un rôle de coordination entre les différents intervenants. Je dois m’assurer que les soins soient bien effectués chez tous les patients et coordonner les visites des professionnels qui doivent intervenir chez les patients : médecins, infirmières libérales, aides à domicile, kinésithérapeutes, pédicures, assistantes sociales, etc.

Même si je fais peu de soins, je prends en charge les admissions et m’occupe ainsi des soins d’hygiène et de la constitution du dossier de soin lorsqu’un patient rentre pour la première fois dans notre service. Ce premier contact me permet d’apprendre à connaître chacun de nos patients et d’établir leur plan individualisé de soin.

J’effectue des visites régulières auprès de mes patients afin d’évaluer leur suivi et l’évolution de leurs besoins et ainsi réajuster leur plan de soins si nécessaire.

Comment avez vous découvert Facilien ?

J’ai découvert Facilien à l’été 2013. Le SSIAD de Schirmeck avait été choisi fin 2011 pour tester le projet Demeter ( projet retenu par le conseil général du Bas-Rhin pour favoriser l’autonomie des personnes âgées ou handicapées à domicile). A l’issue de plus d’un an de période de test, le projet Demeter a pris fin et certains de nos patients testeurs ont manifesté l’envie de pouvoir continuer à bénéficier du lien social à distance grâce à internet. C’est suite à cela, en été 2013 que j’ai rencontré Eric Gehl, Président du Directoire de Facilien, et que j’ai donc découvert Facilien. La solution Facilien s’est présentée à nous comme une solution parfaite pour faciliter les échanges entre les utilisateurs, leurs proches et moi-même. La plateforme Facilien fût rapidement adoptée et appréciée.

Que vous apporte l’utilisation de Facilien dans votre métier ?

Facilien m’apporte davantage de réactivité et d’efficacité dans mon métier. La fonction d’appel par conversation vidéo est particulièrement importante pour moi car Facilien me permet de voir les utilisateurs dès que je le souhaite par vidéo : cela me permet de voir leur état de santé et me donne des indices supplémentaires par rapport à leur état de santé. Un appel téléphonique ne m’en apprendrait pas autant. C’est également un plus par rapport aux visites régulières car je peux les voir aussi souvent que nécessaire, en fonction de leur état du moment. Mes patients utilisateurs de Facilien ont également la possibilité de me joindre en cas de besoin. Facilien est la seule source de lien social pour certains patients isolés. 

J’aimerai que tous les patients aient ce service pour permettre d’affiner la qualité du suivi et pouvoir rester en contact au quotidien si nécessaire avec les patients.

Une anecdote en particulier à nous raconter ?

Je suis très heureuse de voir que Facilien a permis de mettre en relation deux personnes jusqu’ici un peu isolées et leur permettre de créer des liens d’amitié. J’étais heureuse d’assister à leur rencontre « en vrai ». Les métiers centrés autour de l’humain, tel que le mien, ne sont pas faciles tous les jours, mais on a parfois la chance d’y être témoin de beaux moment et de belles histoires.

Danièle Meneux, entourée de Jean-Paul et Robert, deux de ses patients utilisateurs Facilien.
Danièle Meneux, entourée de Jean-Paul et Robert, deux de ses patients utilisateurs Facilien.

 

 

Partager l'article
Facilien

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *