24 avril 2019

Comprendre les inégalités territoriales face à la dépendance

Les inégalités existent même face au vieillissement. Un récent rapport de la DREES vient confirmer cela. Il fait le bilan des disparités face à la perte d’autonomie des personnes âgées à domicile. Cette enquête qui n’a jamais été menée auparavant a pour but d’étudier les conditions de santé et d’autonomie des séniors de plus de 60 ans vivant à domicile. L’intérêt est aussi de comparer les différents territoires. En effet, ce sont les collectivités qui sont en charge des actions sociales à destination des personnes âgées. Les orientations politiques peuvent donc révéler des différences entre les aides allouées et les offres de services à domicile ou en institution.

graphique part des seniors dépendants

Des inégalités entre les territoires quant à la perte d’autonomie à domicile

L’étude consacre une première partie à l’observation de la prévalence de la perte d’autonomie à domicile. Elle porte sur les personnes de 75 ans et plus. Les chercheurs ont utilisé plusieurs indicateurs scientifiques de la dépendance. Ils ont aussi pris en compte des critères tels que les difficultés à se laver, les limitations dans les fonctions physiques et cognitives etc.  Cette étude révèle d’importantes différences entre les différents départements. On apprend notamment grâce à un premier indicateur de la dépendance que certaines régions sont moins touchées par la dépendance que d’autres. C’est notamment le cas de la Bretagne, du Pays-de-la-Loire, Centre-val de Loire et Ile-de-France. A l’inverse, les séniors des départements situés dans le Nord, le Nord-Est et la moitié Sud de la France sont globalement plus dépendants.

 

Des disparités liées au contexte socio-économique et aux offres

Dans un second temps, l’analyse explique que ces inégalités entre les territoires sont liées aux offres. Une perte d’autonomie élevée à domicile est notamment liée à un faible taux d’équipement et de places en EHPAD. Cela signifie que le déficit en offre d’équipement aggrave la situation de dépendance des personnes âgées qui restent à domicile car elles sont moins prises en charge. On apprend également que le niveau de pauvreté explique la perte d’autonomie. Plus le taux de pauvreté est élevé dans un département, plus les incapacités à domiciles et les limitations cognitives sont fréquentes. Enfin, celles-ci sont également plus développées chez certaines catégories socio-professionnelles. C’est le cas des anciens ouvriers, employés et agriculteurs.

 

Ce rapport complet prouve donc que les inégalités d’offre entre les territoires influencent le niveau de dépendance des seniors. Cela appelle les acteurs locaux à agir pour corriger ces inégalités.

Le rapport est consultable en intégralité en cliquant ici.

Partager l'article
Actualités, Séniors, Services à la personne

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *