22 mai 2019

L’inclusion numérique toujours d’actualité

En septembre 2018, le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi avait annoncé une mobilisation de 75 à 100 Millions d’euros pour lutter contre l’illectronisme. Derrière ce phénomène se cache l’enjeu de l’inclusion numérique. L’objectif est à la fois de permettre un accès à la téléphonie et internet au plus grand nombre, et de transmettre les compétences nécessaires pour utiliser ces outils. En effet, internet est aujourd’hui source d’insertion économique et sociale. Il faut donc lutter contre les inégalités d’accès et de compétences à son égard.

 

persones qui aprennent à utiliser l'ordinateur

 

 

Les exclus du numérique : des seniors mais pas seulement

 

En France, ce sont 13 Millions de personnes qui sont concernées par l’illectronisme. Cela concerne souvent des populations fragiles et isolées, mais il existe une multitude de profils différents. L’un des facteurs discriminants face à l’inclusion au numérique reste l’âge. Les séniors font donc partie des catégories les plus touchées par l’illectronisme. Mais la situation géographique, le niveau de diplôme ou encore le niveau de revenu jouent aussi un rôle. L’exclusion du numérique concerne alors des sans-abris, des personnes habitant en zone rurale, des migrants, des personnes ne maîtrisant pas le français etc…

 

Les solutions pour favoriser l’inclusion numérique

 

Les solutions pour favoriser l’inclusion numérique tournent autour de deux axes : il faut à la fois mettre des accès internet à disposition et former les publics à utiliser internet pour devenir autonome. Des solutions existent déjà, comme des dispositifs permettant d’avoir internet à prix cassé. Il existe aussi des plateformes à destination des aidants pour les guider dans l’accompagnement à développer les compétences numériques de leur proche. Le but est de former les exclus au numérique sans faire toutes les démarches à leur place.

L’enjeu est aussi de pouvoir coordonner les acteurs afin de créer un processus d’accompagnement. Cela doit permettre aux exclus du numérique de savoir vers qui se tourner pour se former. La création de hubs France connectée promise dans le plan national pour un numérique inclusif va dans ce sens là. Les parties prenantes dans ce projet sont nombreuses : collectivités, opérateurs de services et action sociale sont tous concernés.

Partager l'article
Actualités, Internet facile, Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *