26 juillet 2017

Conseils pour se protéger des perturbateurs endocriniens

Selon un sondage Odoxa les personnes âgées (65 ans et plus) constituent la frange de la population la plus informée (77%) mais aussi la plus inquiète (75%) au sujet des perturbateurs endocriniens.

Pour rappel, les perturbateurs endocriniens sont des molécules qui bloquent, miment ou modifient l’action d’une hormone et perturbent le fonctionnement normal d’un organisme. Voici quelques uns des perturbateurs endocriniens les plus fréquents au quotidien : les phtalates, les parabènes, le bisphénol A, le Triclosan…

Nous sommes tous exposés quotidiennement à une multitude de substances présentes dans l’air, dans notre alimentation, dans nos produits ou même encore dans notre alimentation.
C’est pourquoi il est impossible d’éviter totalement l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

Malgré tout, il est possible d’éliminer certains perturbateurs endocriniens de votre quotidien et ainsi réduire votre exposition en prenant quelques nouvelles habitudes. Voici quelques conseils pour vous y aider.

En cuisine :

Si possible, privilégiez les produits bio, tout particulièrement pour les fruits et légumes car ils auront ainsi l’avantage de ne pas avoir été soumis à des engrais et pesticides durant leur production. Pour limiter l’ingestion de produits nocifs, veillez également à bien laver et éplucher tous vos fruits et légumes.

Privilégiez des ustensiles de cuisine en inox (plutôt que recouverts de revêtement anti-adhésif) et des contenants en verre ou porcelaine (plutôt qu’en plastique). Eviter surtout de réchauffer des aliments au micro-ondes dans des récipients en plastique.limiter perturbateurs endocriniens

Ménage :

Pour les produits ménagers, privilégiez les produits labellisés « verts » ou mieux encore, essayez de faire vos propres produits ménagers à partir d’ingrédients naturels. De nombreuses recettes et conseils sont disponibles sur internet et cela est plus facile qu’il n’y paraît !

Evitez d’utiliser un insecticide à la maison et là encore essayez de privilégier des méthodes naturelles pour remédier au problème.
Enfin, aérez quotidiennement votre logement et votre voiture.

Textile :

Evitez les textiles antibactériens et privilégiez les fibres naturelles non traitées (label Oeko Tex).

Quel que soit le textile de votre vêtement, n’oubliez pas de laver tous vos nouveaux vêtement avant de les porter pour la première fois. 

Produits cosmétiques :

Les produits cosmétiques contiennent fréquemment de nombreuses substances indésirables c’est pourquoi il faut être très attentif à la composition des produits que vous utilisez et privilégiez les formules les plus naturelles possibles. Des labels Bio existent désormais pour vous aider à y voir plus clair.

Dans cette même démarche, l’Association Que Choisir a partagé une liste de 1000 produits cosmétiques dont la composition laisse à désirer, n’hésitez pas à la consulter.

limiter perturbateurs endocriniens

Partager l'article
Actualités

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *