6 février 2019

Comment communiquer aux séniors ?

Certaines entreprises omettent de prendre en compte les séniors dans leurs campagnes de communication. Même les entreprises de la Silver Economy peuvent rencontrer des difficultés à communiquer à leurs publics et à générer des interactions. Pour remédier à cela, Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer, experts dans le domaine énoncent quelques conseils appliqués aux séniors. Finalement, les séniors restent une cible comme les autres qu’il faut essayer de mieux comprendre en se posant quelques questions fondamentales : qui est mon public , quel ton et contenu appliquer à mon message, sur quels médias dois-je publier ?

 

femme assise avec un smartphone

Bien connaître son public : un groupe hétérogène

Le premier piège dans lequel il ne faut pas tomber, c’est de considérer les séniors comme un groupe homogène. Il faut comprendre que tous les séniors n’ont pas les mêmes comportements, ni les mêmes centres d’intérêts et ne sont pas sensibles aux mêmes choses. L’effet de génération peut être un critère, mais ce n’est pas seulement lié à l‘âge. Interrogez-vous sur les attentes et aux spécificités de votre public selon votre secteur d’activité.

Le plus important, c’est donc d’adresser un message personnalisé aux séniors et d’éviter les préjugés pour ne pas stigmatiser et tomber dans l’âgisme. Le mieux est d’observer directement votre public, de le connaître, et d’adresser un message clair et simple. En somme, cherchez à répondre à un réel besoin en demandant leur avis à votre public.  

 

Utiliser un ton adapté : quelques règles d’or

S’il ne faut pas généraliser, il existe tout de même quelques techniques pour s’assurer de proposer une offre et un contenu intéressant. La clé semble être de véhiculer une image positive et de valoriser les personnes âgées. Une des solutions peut notamment être de jouer sur l’humour, ou encore de solliciter une personnalité connue de la génération de votre public. Il ne faut pas oublier de prendre en compte l’âge psychologique des séniors. Ainsi, inclure du dynamisme, et une touche de jeunesse en rappelant par exemple le lien avec les petits-enfants est une option.

Au niveau du contenu du message, on a tendance à penser que les séniors sont réticents aux nouveautés. Au contraire, c’est un bon point de mettre cela en avant, en explicitant les bénéfices de manière objective. Il faut attirer la curiosité des personnes âgées et réussir à établir une relation de confiance en mettant l’accent sur le service et la disponibilité de votre équipe.  

 

Le choix du canal de communication : ne pas mettre de côté le numérique

Si la télévision reste le média privilégié des séniors, cela reste une solution très onéreuse. D’autres propositions peuvent être efficaces comme les supports papiers ou les canaux digitaux. Si cela peut surprendre, les séniors sont connectés et il ne faut pas négliger la communication par mail ou réseaux sociaux. En effet, selon une étude menée par les Senioriales, 66% des séniors utilisent internent en priorité pour consulter leurs e-mails. Il est donc conseillé d’interagir avec eux par ce biais là.

Toutefois, le moyen le plus efficace de fidéliser les séniors reste la communication directe. Le tout est d’établir une relation personnalisée et de confiance en étant à l’écoute des personnes âgées. Le secret ne réside donc pas dans la communication publicitaire mais dans la création d’un lien privilégié et de proximité. 

 

Partager l'article
Non classé, Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *