2 juin 2015

Vers un monde du jouet plus diversifié et plus naturel grâce à de nouvelles poupées

Vers un monde du jouet plus diversifié : des poupées représentant différents types de handicaps

Plus de 150 millions d’enfants portent un handicap dans le monde, et pourtant il n’existe aucun jouet ou personnage de dessin animé les représentant. Ou du moins, c’était le cas jusqu’à tout récemment. Mais heureusement les choses sont en train de changer grâce à l’appel lancé par un groupe de parents sur les réseaux sociaux au travers de la campagne #ToyLikeMe (un jouet comme moi).

Les parents d’enfants handicapés à l’origine du mouvement ont ainsi eu l’idée de partager des photos de figurines et jouets auxquelles avait été ajouté un handicap, accompagnées du hashtag #ToyLikeMe afin d’interpeller les grandes marques de jouets et les inviter à enfin créer une gamme de jouets dans laquelle les enfants handicapés pourraient s’identifier.

poupées handicapées

Makies, une marque britannique a rapidement réagit à cette campagne en créant les premiers modèles de poupées handicapées. Une belle et rapide réaction permise par le processus de fabrication par imprimante 3D. Aucun détail n’a été oublié pour rendre ces poupées réalistes et aussi diversifiées que peuvent l’être les différents types de handicaps : appareil auditif, canne, tâche de naissance, cicatrice, fauteuil roulant…

poupées Makies

Les grandes firmes Playmobil, Lego et Mattel n’ont quant à elles pas encore répondu à cet appel. Espérons néanmoins que cette touchante et légitime campagne donnera envie à d’autres créateurs que Makies de rejoindre le mouvement vers un monde du jouet plus ouvert, diversifié et tolérant. Une bonne façon d’ouvrir l’esprit des enfants à la grande diversité et richesse de nos sociétés, et ce dès le plus jeune.

Vers un retour au naturel et à la simplicité ?

Ce mouvement nous rappelle également le désir des parents de pouvoir choisir des jouets et poupées  plus naturelles pour leurs enfants. Dans un monde où l’apparence fait bien trop souvent l’objet d’inquiétudes et de pressions dès le plus jeune âge (culte du « corps parfait »), les parents souhaitent que le naturel soit davantage mis en avant, notamment dans le monde des jouets.

Dans cette tendance on félicitera ainsi deux autres initiatives :

Cette maman de Tasmanie qui relooke des poupées Bratz pour les rendre plus naturelles, et bien plus belles.

poupées naturelles

Ou encore cette maman qui souhaite créer à grande échelle une poupée aux cheveux crépus et à la peau noire pour que sa petite fille vive sa différence de façon plus positive :

poupée angelica

Toutes ces initiatives, aussi belles et variées qu’elles sont, ont toutes un objectif commun : mettre en valeur et représenter la diversité du monde qui nous entoure en permettant à chacun, dès le plus jeune âge, d’accepter les différences d’autrui et d’avoir une meilleure estime de soi.

Nous nous réjouissons de la croissance de cette tendance que nous espérons voir se développer encore davantage afin que ces initiatives isolées voient, espérons le, bientôt le jour à plus grande échelle, dans les rayons de nos magasins par exemple !

Partager l'article
Actualités

Articles similaires

2 commentaires

Merci pour votre commentaire ! Effectivement, cela reste compliqué pour le moment, heureusement des initiatives en ce sens voient le jour.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *