21 juillet 2015

« Paupiette » : Des déjeuners anti-solitude réunissant personnes âgées et étudiants

Un projet intergénérationnel, social et solidaire

Découvrez « Paupiette », la belle idée solidaire d’une jeune étudiante bordelaise, Enora Goulard, afin de créer du lien intergénérationnel et lutter contre l’isolement des personnes âgées.

« Paupiette » est un projet qui souhaite réunir personnes âgées et étudiants autour d’un bon repas à l’heure du déjeuner. Rien de tel en effet qu’une compagnie agréable autour d’un repas convivial pour faire connaissance, partager et rapprocher les générations.

De façon plus concrète, Paupiette souhaite mettre en relation des Seniors avec des étudiants au travers d’une plateforme d’intermédiation (type Blablacar) :

Les personnes âgées intéressées pourront proposer d’organiser un déjeuner, en précisant ce qu’elles comptent y cuisiner et le nombre de couverts disponibles. Les étudiants pourront alors s’inscrire aux déjeuners auxquels ils souhaitent participer, moyennant une petite participation financière de 4€ (plat seul) à 7€ (entrée, plat, dessert).

projet intergénérationnel paupiettes

Des moments d’échange et de partage

Les étudiants, mangeant souvent sur le pouce, retrouveront le plaisir d’une cuisine familiale et d’un repas partagé à plusieurs, comme en famille, tandis que les personnes âgées trouveront plaisir à partager leur cuisine et leur temps avec de plus jeunes générations.

En effet, bon nombre de personnes âgées vivent seules, et leur famille vit parfois éloignée. L’âge avançant, les contacts avec les plus jeunes générations se font donc plus rares.

Et pourtant, ces deux générations bien différentes ont grandement à s’apporter, comme l’a bien compris la créatrice du concept Paupiette ainsi que tous ceux qui ont voté pour ce projet au concours start-up de l’année. Sur les 1100 start-up inscrites, le projet d’Enora Goulard a obtenu la 32ème place.

Pour les jeunes participants, il ne s’agit donc pas d’un simple repas mais d’une réelle expérience de partage, d’échange et de convivialité.

Espérons que ce beau projet rencontre tout le succès qu’il mérite.

Pour plus de détails, écoutez l’interview d’Enora Goulard, 18 ans, qui prouve encore une fois que la valeur n’attend pas le nombre des années. Vous y apprendrez notamment les raisons du choix du nom de projet « Paupiette ».


Enora Goulard, un déjeuner pour rapprocher les… par Europe1fr

La jeune entrepreneuse pleine d’idées a d’ailleurs pour citation favorite une citation qui laisse à penser que ce brillant projet Paupiettes n’est sans doute pas le dernier :
[su_quote cite= » Jules Renard »]« Le projet est le brouillon de l’avenir, parfois il faut à l’avenir des centaines de brouillons »[/su_quote]

Partager l'article
Economie Sociale et Solidaire

Articles similaires

5 commentaires

Très bonne idée pour les seniors et les étudiants. Pourquoi ne pas élargir à ceux qui travaillent mais qui n ont pas de cantine d entreprise et qui mange dans leur voiture ?

Répondre

Ce projet ne tient pas compte d’une chose élémentaire, c’est que quand on est âgé, préparer un dîner ou un déjeuner pour plusieurs convives, c’est toute une entrezprise, c’est épuisant et c’est cher!

Répondre

Moi, je suis âgée, retraitée et parisienne et j’en ai assez d’avoir fait la cuisine pendant toute ma vie familiale mais je reste gourmande et j’apprécierais de pouvoir déjeuner en compagnie et que le repas soit fait avec soin, que ce soit par des étudiants et/ou des personnes âgées m’indiffère complètement. Une fois par semaine déjà me changerait la vie !
Intéressé ?

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *