2 janvier 2015

Les nouvelles technologies au service du bien vivre chez soi

Les chiffres sont explicites, d’après une projection de l’Insee, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans va plus que doubler entre 2007 (5.2 millions) et 2060 (11.9 millions). En sachant que 80 % des Français souhaitent rester chez eux en cas de perte d’autonomie, ce vieillissement de la population va entraîner la création de nouveaux biens et services pour favoriser le bien vivre à domicile le plus longtemps possible.

Le pendentif de téléassistance présent dans 450 000 foyers semble déjà dépassé face aux nouvelles technologies qui arrivent : Tablettes, ordinateur simplifié, capteurs, objets connectés… Voici un tour d’horizon de ces nouveaux objets amenés à se développer en France.

Le chemin lumineux pour éviter les chutes

Première cause de mortalité chez les plus de 65 ans, la chute amène chaque année près de 450 000 seniors aux urgences. Pour lutter contre ce phénomène plusieurs entreprises proposent aujourd’hui un système de chemin lumineux. Le principe est simple, les capteurs infrarouge détectent la présence et déclenche le système d’éclairage lorsque la personne se lève la nuit.

Ce système a déjà été expérimenté dans la Creuse et a fait baisser le nombre de chutes de près de 30 %.

Les capteurs intelligents pour réagir au plus vite

Souvent à peine plus grand qu’une pièce de monnaie, les capteurs peuvent se placer un peu partout dans la maison mais aussi sur la personne. Des capteurs de chutes ou d’activité sont déjà proposés à la vente, dès qu’une anomalie est constatée par le capteur, un signal est directement envoyé à un centre de téléassistance qui pourra alerter les proches et/ou les secours.

Des acteurs importants de l’électronique planchent déjà sur la conception de capteurs qui vont faciliter le développement de l’E-santé. Ces nouveaux capteurs pourront par exemple mesurer tension, rythme cardiaque ou température le tout à distance, pour ainsi recevoir consultations et prescriptions à domicile.

Le pilulier électronique pour répondre à l’observance

Déjà adopté par anglais et américains, le pilulier électronique permet un meilleur respect des prescriptions médicamenteuses. Le pilulier électronique peut être journalier, hebdomadaire ou mensuel et rappelle au patient sa prise de médicament par l’intermédiaire d’une sonnerie et d’une alerte lumineuse. Certains piluliers sont connectés et peuvent envoyer une alerte aux aidants ou à l’infirmière si la prise n’a pas été effectuée.

Un Internet adapté pour communiquer plus facilement

L’utilisation d’un ordinateur ou d’une tablette avec une interface simplifiée comme celle de Facilien permet aux seniors d’utiliser Internet beaucoup plus facilement.  Grâce à cette fenêtre sur le monde ils pourront se tenir au courant de la météo, des informations, jouer à des jeux en ligne, appeler en visioconférence leurs proches ou aidants.

Facilien évoluera dans le futur en intégrant des solutions de domotique et de téléassistance dans son offre, pour assurer à la fois le lien social mais également la sécurité du domicile.

Le but de ces nouvelles technologies n’est pas de déshumaniser le quotidien des aînés mais de compléter les services des équipes sociales et médicales pour un meilleur suivi et une meilleure réactivité. Selon les expérimentations réalisées, les personnes âgées semblent assez ouvertes à ces aides si elles sont, bien sûr, doublées d’un accompagnement humain.

technology

Partager l'article
Actualités

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *