15 août 2016

Conducteurs Seniors : conseils pour une conduite plus sûre

Selon une étude américaine récente, l’arrêt de la conduite peut conduire à un plus grand isolement des seniors, d’autant plus si la conduite constitue leur unique moyen de transport.

Selon cette étude, les personnes âgées interrogées conduisant toujours étaient trois fois plus susceptibles de rendre visite à leur famille et à leurs amis, et quasiment trois fois plus susceptibles de prendre part à des activités sociales.

Quand l’on connait les effets positifs d’une vie sociale riche sur le bien-être physique et moral, l’on comprend l’importance de préserver ces liens sociaux le plus longtemps possible.

L’âge avançant, la pratique de la conduite automobile devient souvent moins naturelle et il convient d’appliquer le principe de précaution si les capacités de la personne âgée conductrice faiblissent trop.

Ces quelques conseils pourront aider les Seniors à maintenir un niveau de conduite sûr le plus longtemps possible.

conseils conduite senior

Conserver une activité physique

En plus d’améliorer la force et la flexibilité, avoir une activité physique vous rendra plus apte à effectuer les différents mouvements de conduite : tourner le volant, regarder par dessus son épaule, se garer…

Essayez de trouver des façons de rester physiquement actif. La marche est toujours un très bon choix d’activité, tout comme les étirements et les exercices de fitness adaptés. Demandez l’avis de votre médecin avant d’augmenter votre niveau d’activité physique.

Prévoyez des tests de visions et d’audition réguliers

Certains sens, comme l’audition et la vision, tendent à baisser avec l’âge. Un conducteur avec une mauvaise audition aura des difficultés à entendre l’arrivée d’un véhicule d’urgences, trains et autres véhicules, ce qui peut donc constituer un danger. De même, certains problèmes de vision liés à l’âge peuvent rendre la conduite moins précise, notamment de nuit.

C’est pourquoi il est important de prévoir des tests de votre vision et de votre audition, même si vous pensez n’avoir aucun problème actuellement. Décelés tôt, les éventuels problèmes seront plus faciles à corriger.

Sachez admettre et comprendre vos limites

Reconnaître vos limites vous permettra de faire certains changements pour adapter votre conduite. Par exemple, si vous avez les mains sensibles, un couvre volant matelassé pourra rendre la tenue du volant plus confortable.
Renseignez vous sur les accessoires existants pour être davantage confortable en conduisant.
De même, peut-être sera-t-il nécessaire d’envisager le changement de votre véhicule si celui ci se révèle inadapté avec l’avancée en âge.

Privilégiez la conduite lorsque les conditions optimales sont réunies

Conduire de jour, par beau temps et sur des routes calmes et familières rendra votre conduite plus sûre. Si la visibilité est réduite ou les conditions mauvaises, reportez votre voyage ou utilisez les transports en commun. Assurez vous d’être vous même dans de bonnes conditions physiques avant de prendre la route.

Préparez votre trajet à l’avance

Préparez votre trajet avant votre départ pour pouvoir dédier toute votre attention à la conduite une fois en voiture.

 

Si vous ne vous sentez plus capable de conduire ou que vous même ou des personnes de votre entourage avez des doutes sur la sureté de votre conduite, peut-être serait-il mieux d’envisager d’arrêter de conduire et de privilégier d’autres options de transport. Voyez cette étape comme une façon de vous garder vous et ceux qui vous entourent en sécurité sur la route.

Partager l'article
Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *