27 octobre 2014

Campagne choc de la croix-rouge française « Les vieux feraient mieux de rester chez eux »

C’est un fait, avec l’allongement de l’espérance de vie, la perte d’autonomie devient un enjeu majeur de notre société. En effet la France compte aujourd’hui 1.4 millions de personnes âgées dépendantes et 4 millions d’aidants familiaux. Malheureusement face à ce vieillissement de la population, la société tarde aujourd’hui à s’adapter pour permettre aux personnes dépendantes de rester à domicile.

Des gestes basiques comme se lever, s’habiller, se laver ou manger ne peuvent pas être effectués par des personnes dépendantes c’est dans cette optique que les services d’aide à domicile jouent un rôle essentiel dans la prise en charge de ces personnes âgées. Bien que les besoins ne cessent d’augmenter, le secteur éprouve les pires difficultés pour répondre à la demande, en cause : l’ouverture à la concurrence des services à la personne depuis la « loi Borloo » (2005), une raréfaction des financements publics, des inégalités tarifaires marquées en fonction des départements et une absence de revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui entraîne un reste à charge trop élevé pour les bénéficiaires.

A travers cette campagne intitulée « Les vieux feraient mieux de rester chez eux », une dame âgée, est mise en scène…

Il ne s’agit en fait d’une sculpture saisissante de réalisme, œuvre du street artist américain Mark Jenkins.

Une campagne choc très bien pensée !

les vieux feraient mieux de rester chez eux

Partager l'article
Actualités, Services à la personne

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *