5 février 2015

10 signes d’alerte de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer, quatrième cause de mortalité en France

La maladie d’Alzheimer, quatrième cause de mortalité en France, touche 5% de la population des plus de 65 ans (soit 1 personne sur 20) et 15% des plus de 85 ans (1 personne sur 6).

160 000 nouveaux cas sont ainsi diagnostiqués chaque année en France. De telle sorte que d’ici 2020, 1,3 millions de français pourraient être touchés par la maladie d’Alzheimer selon l’INSEE.

La maladie d’Alzheimer (découverte en 1906 par Aloïs Alzheimer) est une maladie du cerveau dite « neuro-dégénérative » qui entraîne une disparition progressive des neurones. La disparition de ces neurones entraîne une détérioration des facultés cognitives telles que la mémoire, le raisonnement, le langage etc. A mesure que la maladie évolue la personne perd progressivement en autonomie.

10 signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer

Si nous abordons aujourd’hui le sujet de la maladie d’Alzheimer c’est notamment pour vous présenter le beau travail d’information réalisé par la société Alzheimer au Canada au travers d’une campagne de sensibilisation aux signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer.

Pour rendre cette campagne de sensibilisation le plus accessible et compréhensible possible, le collectif a créé 10 vignettes imagées illustrant chacune un signe d’alerte de la maladie. Il est important de sensibiliser le plus de personnes possibles sur les signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer, et pour cette raison nous avons choisi de partager cette campagne avec vous.

Perte de mémoire affectant les habiletés usuellesDifficulté à exécuter des tâches familièresTroubles du langageDésorientation dans l'espace et dans le tempsJugement affaibliDifficulté face aux notions abstraitesObjets égarésChangements d'humeur ou de comportementChangements de personnalitéPerte d'intérêt

La société Alzheimer invite ainsi chacun de nous à être plus vigilants et attentifs à repérer ces petits signes, pouvant paraître anodins ou passer inaperçus mais qui méritent de ne pas être sous-estimés. Parlez en à votre médecin si vous avez détecté l’un de ces signes, ou plusieurs, chez l’un de vos proches . Le diagnostic précoce vous permet d’obtenir de l’aide et de vous préparer à l’avenir sans devoir réagir dans l’urgence.

Partager l'article
Séniors

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *